Humeurs taurines et éclectiques

mercredi 8 décembre 2010

VAL

C'est une vieille tradition française que de virer sa cuti et de retourner sa veste.
Il y a des modes comme cela, et on sait que l'histoire n'est pas chiche de répétitions.
La liste serait longue, l'opportunisme et l'attraction du pouvoir faisant toujours recette surtout pour les déçus, les médiocres ou les aigris.
*
Récemment, avec l'avènement de Sarko le Superbe, une nouvelle portée de retourneurs de veste a éclos dans le marigot des ambitions.
Nanard, le toubib des tropiques, Besson, le ségoliniste contrarié, Fredo, le neveu indigne. Sans compter la foule des hauts (et moins hauts) fonctionnaires au costard caméléon universellement adaptable à tous les discours et consignes ministériels.
*
La trahison, la déloyauté et l'arrivisme sont des vertus universelles et ne concernent pas uniquement les politiques.
Les artistes ou les journalistes peuvent aussi être concernés.
C'est le cas du sympathique Philippe VAL, un ex nervi libertaire, ex directeur de la publication et de la rédaction de Charlie Hebdo, hebdomadaire satirique bien connu pour ses idées d'extrême droite. Il s'y fait la main en matière d'autoritarisme
(
http://lmsi.net/L-opinion-du-Patron), usant de méthodes expéditives, en virant par exemple SINE. Mais il a aussi maille à partir avec Philippe CORCUFF, Olivier CYRAN, Mona CHOLET ou LEFRED-THOURON.
Une habitude chez cet homme qui n'hésita pas à lâcher son vieil "ami et complice de 25 ans", Patrick FONT, quand il connut quelques ennuis judiciaires.
*
Depuis 2009, avec le soutien actif de Jean Luc HEES(S), président de Radio France, il fait régner l'ordre sarkoziste sur France Inter, éliminant petit à petit toute trace d'indépendance. Sans doute la récompense de ses prises de position pour le moins accommodantes voire complaisantes dans l'affaire Clearstream
Philippe VAL bénéficie d'un beau tableau de chasse qui lui vaudra sans nul doute, comme à son patron, le ruban rouge à la boutonnière (normal pour un gauchiste!). Après avoir fait tomber les têtes de Stéphane GUILLON et de Didier PORTE, il a aussi dégommé celle de Jean Marc FOUR et très récemment celle de Gérard DAHAN.
Le petit bonhomme ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Il reste encore quelques voix libres qu'il n'a pas encore réussi à baillonner pour accéder à quelque retraite dorée, à quelque charge honorifico-rémunératrice.
*
C'est ce phare de la pensée française, cet esprit ivre de liberté, ce défenseur acharné de l'indépendance de la presse, cette grande âme ouverte à la diversité des cultures qui vient d'intégrer le comité d'honneur de la FLAC (Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas), animée par l'inénarrable Thierry HELY, le Viard des zantis. http://flac.over-blog.com/article-philippe-val-membre-d-honneur-de-la-flac-61657473.html
C'est qu'on balance n'importe quoi dans le zanimoland, on fait feu de tout bois et souvent on fait long feu.
Vous avez entendu reparler de Paulette DUBOST, la passionaria des clébards, de sa canonisation centennale, qui devait te nous remuer le Tout-Paris? SILENCE RADIO.
Et la proposition de loi n°2735, vous vous souvenez, celle de Muriel Marland-Militello (Triple M), députée UMP des Alpes Maritimes qui devait mettre un terme à la tauromachie? A LA TRAPPE.
Bof l'important n'est pas tant de gagner que de participer, de paraître, d'EXISTER, de tirer un peu de blé aux mémères, histoire de financer les faux frais!
HELY-VIARD même combat! C'est l'adversaire qui justifie de leur existence.
*
Il va t'y remettre un peu d'ordre chez les «zantis» le caudillo de France Inter, contrôler un tantinet l'info, histoire d'éviter les dérapages.
Mais attention! Val vire...
Xavier KLEIN



Sarkozy: actionnaire France Inter

http://streetgeneration.fr/news/breves/9330/les-journalistes-de-france-inter-en-colere-contre-philippe-val/
://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/gerald-dahan-decu-par-philippe-val_932604.html

*

11 commentaires:

Jean-Paul Richier a dit…

XK : « C'est une vieille tradition française que de virer sa cuti et de retourner sa veste. »

La dérive de la gauche vers la droite au fil de l'existence n'a rien de spécifiquement français, comme l'illustre le mouvement neocon aux USA.
Quant au mouvement inverse, abstraction faite du phénomène de régression à la moyenne (les extrémistes mettent généralement de l'eau dans leur vin avec le temps), vous connaissez beaucoup de gars qui ont franchement évolué au cours de leur vie de la droite vers la gauche ? En dehors de notre Totor national (qui avait lui aussi le mauvais goût de ne pas aimer les corridas) ?

XK : « Il s'y fait la main en matière d'autoritarisme, usant de méthodes expéditives, en virant par exemple SINE. »

L'autoritarisme de Val n'est sans doute pas une légende.
Mais l'idéologie de Siné, si vous y tenez, semble se résumer à tirer sur tout ce qui peut représenter de près ou de loin un ordre établi. Nul doute qu'il pendrait tous les proviseurs de collèges par les couilles.
Il a co-signé l'appel le plus con du siècle : http://www.liberation.fr/societe/0101642469-pour-les-quatre-de-villiers-le-bel

Les néomarxistes qui veulent voir dans les jeunes casseurs de certaines banlieues les nouveaux révolutionnaires, feraient bien de relire les réflexions de Marx ou Trostky sur le Lumpenproletariat, même si nos marginaux modernes portent plutôt du Nike que des haillons.

XK : « Après avoir fait tomber les têtes de Stéphane GUILLON et de Didier PORTE, il a aussi dégommé celle de Jean Marc FOUR et très récemment celle de Gérard DAHAN. »

*Gérald*. Faites au moins mine de connaître ceux que vous prétendez défendre.
On voit, à lire l'ensemble de votre article, que vous avez potassé en tirant la langue la page Wiki sur Philippe Val.

Ni Guillon, ni Porte, ni Dahan ne me font hurler de rire. Et j'avoue que ces affaires qui ont suscité beaucoup de papotages dans le petit monde des médias et de la websphère ne m'ont guère intéressé. Si pour vous « militer contre l'ordre sarkozyste » se résume à laisser le champ libre à quelques chansonniers au talent incertain, on n'est pas sorti de l'auberge.
Par parenthèse, ceux qui aiment Porte peuvent le retrouver sur l'excellent site Arrêt Sur Image.

XK : « Et la proposition de loi n°2735, vous vous souvenez, celle de Muriel Marland-Militello (Triple M), députée UMP des Alpes Maritimes qui devait mettre un terme à la tauromachie? A LA TRAPPE. »

Je me souviens que pour vous, la différence entre proposition de loi et projet de loi est un «point de détail».
Donc il est normal que vous ignoriez que l'essentiel des lois françaises proviennent des projets, et non des propositions. Pour votre gouverne, une proposition de loi, quelle qu'elle soit, ne va être mise à l'ordre du jour que si elle s'inscrit dans une stratégie du gouvernement, ou bien si elle recueille la faveur de l'ensemble d'un groupe parlementaire.
Il n'en reste pas moins qu'une PPL revêt une importance symbolique toute particulière lorsque les co-signataires se comptent par dizaines et par dizaines.

XK : « HELY-VIARD même combat! C'est l'adversaire qui justifie de leur existence. »

Parallèle inepte, sauf votre respect. Militer contre quelque chose implique inévitablement de centrer son action contre l'adversaire, il en est de même dans l'action politique ou syndicale, au cas où ça vous aurait échappé.
En revanche, militer à longueur de temps contre ceux qui militent contre soi, pour se donner une légitimité, comme le maréchal Dédé, est une toute autre démarche.

Xavier KLEIN a dit…

Jean Paul, ô avocat des causes désespérées, fier défenseur de la veuve, de l'orphelin, des canaris et des bébés phoques, quel sincère plaisir de vous lire!
D'accord sur la généralité de la dérive, qui m'a toujours fait sourire. Je connais au moins un «dériveur» vers la gauche: votre serviteur, parti de la démocratie chrétienne et qui, au train où vont les choses, terminera terminera anarchiste tendance Tolstoï, Ellul ou Illich.
*
N'ayant jamais eu ni appétence, ni connivence, ni même considération pour «l'esprit Charlie ou Hara Kiri», je vous suivrai volontiers sur leur ersatz de bas étage sinéien.
*
L'article de Wikipédia, je ne l'ai pas potassé, je l'ai coécrit (ou du moins y suis-je pas mal intervenu)...
*
Je suis également d'accord avec vous pour déplorer que la satire chansonnière tient un peu trop de culture politique de base (comme les Guignols d'ailleurs...) à trop d'esprits supérieurs. Pourtant, Guillon et consort me font bien rire, à la place de bouffons (au bon sens du terme) où ils exercent. Ce qui est déplorable, c'est l'impossibilité du pouvoir à les supporter, et c'est l'entreprise de muselage d'un des seuls medias audiovisuels qui subsiste.
*
Je note, avec vous, que la PPL dont vos amis se sont fait les gorges chaudes, ce qui ne fut pas votre cas d'ailleurs, n'a pas fait florès, ce que je relève, même si des dizaines et des dizaines de députés non concernés y ont adhéré par électoralisme bien compris.
*
Je maintiens que dans des styles différents (HELY est un homme courtois animé de bonnes intentions... mais l'enfer en est pavé!), Viard et Hély me semblent aussi cons l'un que l'autre...surtout que l'autre. Ne serait-ce que parce qu'à vous lire, je ne pense pas que vous centriez votre activité et votre existence autour de la tauromachie, comme ces messieurs. Pour ce faire, il faut vraiment être con.

Lucas a dit…

Il ne manquerai plus que Hees suive sont petit copain au FLAC et fini toutes les émissions tauromachiques sur France Bleu Gascogne... Ça doit être une mode de devenir anti chez les peoples... (si t'es pas un "zanzi" tu deviendra un "Naze" been...!!!!!)

Jean-Paul Richier a dit…

XK : « Jean Paul, ô avocat des causes désespérées »

Cette compulsion des taurins à renverser les rôles....
A votre avis, quand les futures générations visiteront le musée d'Internet et vous liront discutailler sur l'effet de la pique sur un bovin, qu'est ce qu'elles penseront de vous ?

XK : « L'article de Wikipédia, je ne l'ai pas potassé, je l'ai coécrit (ou du moins y suis-je pas mal intervenu)... »

Depuis sa création il y a 6 ans, un bon nombre d'intervenants y ont contribué. Sous quel identifiant avez-vous contribué, si ce n'est pas un secret ?

Si vous connaissez le sujet, vous auriez pu dépasser l'anecdote et parler des questions de fond.
L'excommunication de Val par la gauche "Diplo" remonte à sa prise de position pour la guerre du Kosovo en 99. Kouchnerisation de la pensée géopolitique de fait assez déplorable. Et cette même année, son soutien à Cohn-Bendit pour les européennes préfigurait son malencontreux "oui" au TCE 6 ans plus tard.
Il s'est enfoncé dans cette excommunication dans les années 2000, quand il a voulu faire passer l'idée que les Palestiniens n'étaient pas tous des anges, et que les Israéliens n'étaient pas tous des démons. Ça n'a pas plu aux tenants du prêt-à-penser binaire islamogauchiste et antisioniste. Ça reste à ce jour son péché mortel.
Son évaluation du danger islamiste n'est ceci dit pas toujours très pertinente, comme lorsque durant les émeutes de 2005 il a avancé que les imams étaient du côté des émeutiers. Alors que, quand bien même ces (très) jeunes vauriens aient été musulmans, ils étaient plus amateurs de rap que de Coran.

Quant à accepter d'être nommé à la tête d'une radio publique avec le soutien implicite du Prince, c'était suicidaire, et je ne volerai certainement pas à son secours sur ses déboires à France-Inter.

Mais pour conclure, je vous signale que, si le contestataire des années 70 s'est à bien des égards sergejulyfié, sa position sur le sort des animaux reste la même. Il est parvenu à mettre en place sur France Inter un projet qui lui tenait à coeur : depuis fin août, une émission hebdomadaire (dimanche 16-17h) est consacrée au rapport des hommes et des animaux, animée par Fabienne Chauvière et Elisabeth de Fontenay : « Vivre avec les bêtes».

XK : « Je note, avec vous, que la PPL dont vos amis se sont fait les gorges chaudes, ce qui ne fut pas votre cas d'ailleurs, n'a pas fait florès, ce que je relève, même si des dizaines et des dizaines de députés non concernés y ont adhéré par électoralisme bien compris. »

1 : ce sont *vos* amis, qui ont fait des gorges chaudes de cette proposition.
2 : qu'est ce donc qu'une PPL qui « fait florès » ?
3 : en quoi un député, qui je vous le rappelle représente la Nation toute entière, peut-il ne pas être concerné par une dérogation au Code pénal ?
4 : à ma connaissance, le but d'un député est d'être réélu, où est le problème ? Merci en tout cas, par votre réflexion, de reconnaître avec une belle candeur que la majorité des citoyens veut voir la corrida disparaître.

XK : « je ne pense pas que vous centriez votre activité et votre existence autour de la tauromachie, Pour ce faire, il faut vraiment être con. »

Si je puis me permettre, vous avez choisi de consacrer votre blog à la tauromachie. Alors même que la commission taurine d'Orthez a son blog. Vous auriez pu ouvrir un blog sur maints autres sujets, culturels ou politiques, ou encore un blog sur tout et sur rien, que vous auriez alimenté de votre plume alerte.
Mais vous avez choisi de tenir un blog sur la corrida.

Xavier KLEIN a dit…

Décidément Jean Paul, vous êtes inoxydable.
Cette monomanie de disséquer votre prochain, de demander des comptes, des explications, des justifications! Très inquisitorial tout ça, surtout de la part de quelqu'un qui s'acharne à ne rien dire de lui, des fois que... Houla! Danger!
Je «blogue» seulement sur un sujet que je maîtrise un peu et qui résume beaucoup comme métaphore des temps et des problématiques que nous rencontrons. Ne vous inquiétez pas pour moi, j'écris, je pense et je vis bien d'autres choses.
Demain, emplettes de Noël, jodo, confection de la crêche. Dimanche, promenade, messe, bricolage, garbure, atelier photo.
La vie quoi!
Au fait, je me fous de ce que les futures générations pourront penser. D'abord parce que je ne serai plus là, ensuite parce qu'elles n'auront pas les éléments contextuels pour comprendre. Quant à la popularité de la corrida, nulle candeur, un fait … surtout dans les endroits où elle n'a pas cours...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Au sujet de la dernière intervention de Xavier Klein qui met en exergue le fait que ce sont les régions non concernées par la corrida qui lui sont hostiles, j'aimerais ajouter ceci: dans un sondage récent, 72 % des habitants du Gard rejetent la corrida. Le Gard ! Ce n'est pas rien ! Et plus près encore, un sondage de l'IFOP révèle que les deux tiers des français (sud de la France compris), souhaitent l'interdiction de la corrida dans notre pays. Et oui, Mr Klein, je sais, ça vous fait mal mais c'est ainsi... Pour en revenir à Philippe Val, je tiens aussi à compléter les propos de Jean-Paul Richier en soulignant le courage remarquable de l'ancien directeur de Charlie Hebdo dans l'affaire des caricatures de Mahomet. Personne ne peut le nier ! Quant à Paulette Dubost, que vous ne manquez jamais de brocarder avec mépris, nous vous réservons une jolie surprise... Nous en reparlerons...

Thierry Hély

Xavier KLEIN a dit…

Bonjour Thierry,
On sait ce que valent les sondages.
Et quand bien même!
Si on faisait un sondage sur la peine de mort ou sur bien d'autres sujets on serait surpris.
Mais si ça vous fait plaisir...
Un effet d'annonce sans doute comme les grands évènements qui devaient ponctuer l'anniversaire de la centenaire, le 8 octobre, je crois.
La "com" ne m'intéresse guère, mais si c'est votre hobby.
Lisez, je vous prie mon dernier article vous y verrez quelques explications.
Ce que je repère dans votre commentaire est ce petit détail qui vous échappe et qui tue (demandez à l'ami Jean Paul), le "ça vous fait mal".
Vous aimez que les taurins aient mal, n'est-ce pas Thierry?
Comment "ça" s'appelle déjà?
Votre sadisme latent (comme les copains) a du mal à se contenir.
Et si le véritable objet de votre lutte était non pas de faire du bien aux toros, mais du mal aux aficionados?
Pas besoin de réponse, débrouillez-vous avec votre conscience et/ou votre inconscience.

Jean-Paul Richier a dit…

XK : « Décidément Jean Paul, vous êtes inoxydable.
Cette monomanie de disséquer votre prochain, de demander des comptes, des explications, des justifications!
»

Votre manière de prétendre me renvoyer la balle à la moindre question gênante est un peu stéréotypée.

XK : « Je «blogue» seulement sur un sujet que je maîtrise un peu et qui résume beaucoup comme métaphore des temps et des problématiques que nous rencontrons. Ne vous inquiétez pas pour moi, j'écris, je pense et je vis bien d'autres choses.
Demain, emplettes de Noël, jodo, confection de la crêche. Dimanche, promenade, messe, bricolage, garbure, atelier photo.
La vie quoi!
»

Content de lire confirmation que vous n'aimez pas que la souffrance et la mort.
Dommage simplement que vous n'ayez pas choisi de faire un blog sur les arts martiaux, les paysages béarnais, le patrimoine historique du pays des gaves, le bricolage, la gastronomie gasconne, ou la photo.

Xavier KLEIN a dit…

Je vous renvoie la balle parce que vous êtes dans une démarche inquisitoriale et que votre objectif est de juger, contrôler ou coincer l'autre, pas d'échanger et de comprendre.
Vous avez des certitudes (bizarre pour un adepte de la philosophie du doute qu'est la psychanalyse), moi pas. Si vous pouviez vous poser autant de questions sur votre dégout obsessionnel de la corrida, que je m'en pose sur mon goût obsessionnel!!!
Je n'aime pas la souffrance et la mort, je l'observe. Difficile à comprendre?
Quand aux diverses activités que vous énoncez, je n'ai pas besoin d'en parler ou d'en écrire, je les vis au quotidien. Si j'écrivais dessus, je doute que vous ne vous soyez jamais intéressé à ces thèmes, et que nous ne nous connaissions, ce dont je me réjouis.
La corrida par contre me pose problème, ainsi qu'à vous, si j'ai bien compris et constitue un sujet de réflexion et de débat.
Que ferez-vous quand elle sera interdite, à part jouir d'en avoir privé vos contemporains bien moins évolués que vous?

Jean-Paul Richier a dit…

XK : « Je vous renvoie la balle parce que vous êtes dans une démarche inquisitoriale et que votre objectif est de juger, contrôler ou coincer l'autre, pas d'échanger et de comprendre. »

Ce n'est pas exact, chacun peut le constater en relisant nombre de nos échanges. Donnez donc des exemples de ce que vous avancez. Si je semble chercher à vous coincer, c'est tout simplement pour obtenir des réponses que je n'ai pas, afin de poursuivre ma démarche de compréhension.

XK : « Vous avez des certitudes (bizarre pour un adepte de la philosophie du doute qu'est la psychanalyse), moi pas.
Si vous pouviez vous poser autant de questions sur votre dégout obsessionnel de la corrida, que je m'en pose sur mon goût obsessionnel!!!
»

Soit dit en passant, je suis un adepte de la philosophie du questionnement, mais ceci ne me vient certainement pas de la psychanalyse à la française, que ses prosélytes, notamment de certaines écoles, ont transformé en religion. Le dossier à charge de Michel Onfray est loin d'être creux.

Pour vous répondre, il ne s'agit pas de "certitudes". Les croyants ont sans doute des certitudes en matière éthique, mais les athées n'ont que des convictions. Je n'ai de certitude qu'en matière scientifique. J'ai la certitude que le taureau est un mammifère doté d'un système nerveux central le rendant sensible au stress et à la douleur.
Il ne s'agit pas non plus de "dégoût". Je ne base pas mes convictions sur des réactions émotionnelles. L'homosexualité m'inspire plutôt de l'aversion à titre personnel, mais il ne m'est jamais venu à l'esprit de la combattre chez les autres, je combattrai plutôt ceux qui la combattent.
Vous allez encore me reprocher de m'arrêter aux mots, mais jusqu'à preuve du contraire on cogite et on communique avec des mots.

XK : « Je n'aime pas la souffrance et la mort, je l'observe. Difficile à comprendre? »

Oui. Il y bien assez de souffrance, de risque et de mort dans la vie réelle pour qu'on n'ait pas besoin de traduction allégorique.
Je vous ai déjà suggéré d'aller faire des stages dans les hôpitaux, pour humer de près la sueur, les larmes et le sang. Si pensez n'avoir plus l'âge de vous inscrire à une école d'infirmiers, vous serez bienvenu en tant que visiteur bénévole.
J'espère en tout cas que votre fascination pour la mort ne vous fera pas finir comme Montherlant ou Hemingway.

XK : « Que ferez-vous quand elle sera interdite, à part jouir d'en avoir privé vos contemporains bien moins évolués que vous? »

Les causes animales tant qu'humaines ne manquent pas, hélas.
Quant à jouir de priver mes contemporains de corrida, convenez qu'il s'agirait d'un moyen bien anodin d'assouvir mes pulsions agressives. D'autant que vous insistez dans ce fil sur les nombreuses autres passions qui nourrissent votre existence, et pointez que la corrida n'occupe la totalité de l'existence que chez... les cons.

Jean-Paul Richier a dit…

[désolé si mes commentaires vous parviennent en plusiurs exemplaires, j'ai constamment des messages d'erreurs après leur envoi]

XK : « Je vous renvoie la balle parce que vous êtes dans une démarche inquisitoriale et que votre objectif est de juger, contrôler ou coincer l'autre, pas d'échanger et de comprendre. »

Ce n'est pas exact, chacun peut le constater en relisant nombre de nos échanges. Donnez donc des exemples de ce que vous avancez. Si je semble chercher à vous coincer, c'est tout simplement pour obtenir des réponses que je n'ai pas, afin de poursuivre ma démarche de compréhension.

XK : « Vous avez des certitudes (bizarre pour un adepte de la philosophie du doute qu'est la psychanalyse), moi pas.
Si vous pouviez vous poser autant de questions sur votre dégout obsessionnel de la corrida, que je m'en pose sur mon goût obsessionnel!!!
»

Soit dit en passant, je suis un adepte de la philosophie du questionnement, mais ceci ne me vient certainement pas de la psychanalyse à la française, que ses prosélytes, notamment de certaines écoles, ont transformé en religion. Le dossier à charge de Michel Onfray est loin d'être creux.

Pour vous répondre, il ne s'agit pas de "certitudes". Les croyants ont sans doute des certitudes en matière éthique, mais les athées n'ont que des convictions. Je n'ai de certitude qu'en matière scientifique. J'ai la certitude que le taureau est un mammifère doté d'un système nerveux central le rendant sensible au stress et à la douleur.
Il ne s'agit pas non plus de "dégoût". Je ne base pas mes convictions sur des réactions émotionnelles. L'homosexualité m'inspire plutôt de l'aversion à titre personnel, mais il ne m'est jamais venu à l'esprit de la combattre chez les autres, je combattrai plutôt ceux qui la combattent.
Vous allez encore me reprocher de m'arrêter aux mots, mais jusqu'à preuve du contraire on cogite et on communique avec des mots.

XK : « Je n'aime pas la souffrance et la mort, je l'observe. Difficile à comprendre? »

Oui. Il y bien assez de souffrance, de risque et de mort dans la vie réelle pour qu'on n'ait pas besoin de traduction allégorique.
Je vous ai déjà suggéré d'aller faire des stages dans les hôpitaux, pour humer de près la sueur, les larmes et le sang. Si pensez n'avoir plus l'âge de vous inscrire à une école d'infirmiers, vous serez bienvenu en tant que visiteur bénévole.
J'espère en tout cas que votre fascination pour la mort ne vous fera pas finir comme Montherlant ou Hemingway.

XK : « Que ferez-vous quand elle sera interdite, à part jouir d'en avoir privé vos contemporains bien moins évolués que vous? »

Les causes animales tant qu'humaines ne manquent pas, hélas.
Quant à jouir de priver mes contemporains de corrida, convenez qu'il s'agirait d'un moyen bien anodin d'assouvir mes pulsions agressives. D'autant que vous insistez dans ce fil sur les nombreuses autres passions qui nourrissent votre existence, et pointez que la corrida n'occupe la totalité de l'existence que chez... les cons.