Humeurs taurines et éclectiques

mardi 14 décembre 2010

CE TYPE EST FOU!


Vendredi 10 décembre, lors d’une réunion du Front National à Lyon, Marine LE PEN déclarait à propos des «prières de rues» musulmanes: «Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la seconde guerre mondiale, s’il s’agit de parler d’occupation, on pourrait en parler pour le coup. C’est une occupation de pans de territoire. Certes, il n’y a pas de blindés, il n’y a pas de soldats, mais elle pèse sur les habitants.».
Le propos a été complètement assumé par l’intéressée, qui joue en outre sur l’ambiguïté entre «Occupation» et «occupation du domaine public».
A la vérité, c’est au premier terme que la walkyrie faisait allusion, dans le contexte des luttes internes du Front National, où il s’agit de ne pas se découpler de la tendance «Nouvelle droite» du mouvement: on récupère et on recycle certaines thématiques.
*
Dans un de ses derniers éditoriaux (http://www.terrestaurines.com/forum/actus/01-12-10/14-12-102.php), notre Caudillo boucalais, dont on sait les accointances avec la droite espagnole la plus nauséabonde, considère que (je cite): «La sortie mûrement réfléchie de Marine Le Pen sur le côté agressif de la prière faite sur la voie publique marque peut-être le début d'un nouveau cycle pas forcément négatif dans l'évolution des mentalités».
Et l’artiste de conclure en beauté : «Si l'on veut être optimiste, on peut donc penser que la sortie bien sûr inacceptable de Marine Le Pen, en vertu du phénomène bien connu de mimétisme qui régit nos élites, va peut-être inciter celles-ci à se rebeller comme elle - par simple souci électoraliste - contre tout ce qui, jusqu'à présent, était considéré comme politiquement correct et donc impossible à dire. Comme par exemple que la corrida n'a plus sa place dans une société qui se féminise et n'ose plus regarder la mort en face.».
*
L’essai est transformé: non seulement André VIARD souhaite en finir avec «le politiquement correct et donc impossible à dire» (c'est à dire de pouvoir désormais tout dire, même l'ignoble. La civilisation reposant justement sur le "s'empècher de tout dire"), mais vilipende une société qui «se féminise», comme si féminité et corrida étaient antagonistes, de même que féminité et regarder la mort en face. Les dames en général et les aficionadas en particulier apprécieront.
*
Ce type est fou!
Et il dit n'importe quoi.
Que ses idées personnelles procèdent du révisionnisme et du machisme les plus éculés et les plus malodorants, c’est son droit, et à la limite, on en pense ce que l’on veut (dans mon cas de la répulsion!).
Mais que celui qui se prétend un porte étendard affirme de telles ignominies, engageant par là même la réputation de l’aficion française au regard de l’opinion publique, me semble inacceptable.
Les «zantis» vont se frotter les mains. Avec de telles saillies, nul besoin qu’ils vibrionnent, il suffit de laisser parler Dédé … et d’exploiter.
*
Cela fait longtemps, qu’en ce qui me concerne, j’ai cerné l’olibrius, et que j’alerte sur sa nocivité.
Ce que je comprends beaucoup moins, c’est le soutien dont il jouit auprès de nombre de politiques, de personnes de qualité, et auprès des empresas qui lui ouvrent leurs patios et leurs callejons, favorisent son omniprésence.
Que des municipalités ou de vieux guerriers de gauche, des syndicalistes blanchis sous le harnais, des militants notoirement respectés pour leur humanisme cautionnent et soutiennent celui qui tient de tels propos dépasse mon entendement.
*
Ce type est fou!
Il nous mène à notre perte.
Mais il est craint. "On" craint paraît-il sa capacité de nuisance.
Obnubilé par des préoccupations commerciales et de «com», on sacrifie l’honneur et l’éthique qui obligeraient tout honnête homme à sa mise à l’écart.
Décidément, si la corrida crève, le mundillo, ce petit monde des compromissions les plus honteuses, l’aura bien cherché, et je dirai, bien mérité…
Quel dérapage, quelle connerie irrémédiable faudra t-il encore endurer avant qu’on vire ce pitre qui fait du tort à l'aficion?
Xavier KLEIN

11 commentaires:

el Chulo a dit…

inutile de dire que je souscris à 100 pour cent!

répugnant, imbécile, nocif. Et comme tu le dis, le crédit dont il jouit et abuse auprès de gens respectables par ailleurs, au seul nom de sa capacité de "nuisance" est à l'image de ces déballonages devant les empresas, les ganaderos et les figuritas de mierda.

mais celà, n'est ce pas, nous le disons depuis longtemps!

ludo a dit…

patapalantisme et concojonisme lui donneraient des airs de frais populisme. le bon sens près du peuple des aficionados.
ça ne s'appelle pas comme cela, je le dis à tous les opineurs au bas béret, ça s'appelle du fascisme. c'est ce qu'on trouve dans le programme de sa nouvelle idole. il suffit de le lire. après avoir badé celui qui déjeuna avec bousquet à latché il pique-nique sur la toile avec le FN.il y a bien quelque chose de pourri au royaume de l'OCT et l'édito virtuel de terres taurines se donne des airs de courrier des lecteurs du figaro-madame. fuera.

ludo

velonero a dit…

J'arrive pas à croire que Monsieur André Viard - certes à la conscience politique digne d'un rouge-gorge mais à la plume en général fluide et facile - ait pu écrire un tel salmigondis d'inepties. L'ensemble de son texte témoigne d'une confusion mentale inquiétante pour l'aficion toute entière.

Anonyme a dit…

Rien à voir avec l'article, mais je souhaite passer un coup de gueule à l'encontre du prix décerné à LESCARRET comme triomphateur de Bayonne!
Quelle honte! Mais quand va t-on en finir avec ces magouilles entre amis? On sait tous que ca risque fort, d'être sa dernière temporada... et maintenant, on va justifier sa présence dans les ruedos pour ce titre "acheté" par Baratchar!
Aussi je parie même à l'alternative de Oliver cette année à Bayonne! Pasation de pouvoir...

ludo a dit…

à anonyme :
l'alternative d'olivier ? quelle alternative ? quel olivier ?
quant à julien lescarret, je laisse la parole au bloggeur de la montera qui pleure :
"Et puis vint Adulador dont la vie publique pris soudainement de l'ampleur après une 1ère charge de 20 mètres accueillie sans faillir par les plis d'une muleta soudainement dominatrice.Dans un effort conjugué, Adulador et Julien se grandirent.
Finies le impatiences dinatoires, et les contingences climatiques happés que nous furent par l'émotion procurée par ce ballet de deux .Lescarret savourait et partageur il nous offrit son plaisir de toréer."
3 oreilles ce soir-là.
qui falait-il désigner ? étiez-vous là ce jour , avez-vous assisté aux autres courses données à lachepaillet ?

ludo

el Chulo a dit…

ludo, me cago, eres un tio, y ya lo sabia yo!

abrazo

Xavier KLEIN a dit…

Ludo,
N'ayant pas été bayonnais ce jour là, je ne saurais me prononcer, et en outre ce type de trophée me gave, dans la mesure où d'une part ils ne suffit rien d'autre que de la pub, et surtout parce que c'est toujours devant le même type de toros qu'on les remporte. Rarement devant du "lourd".
Ceci dit, permets moi de sourire devant la référence en la matière à un blog (http://lamonteraquipleure.blogspot.com/2010/08/il-ny-pas-de-mauvais-8eme.html) qui place dans ses liens:
www.terrestaurines.com
www.torofiesta.com
signesdutoro.france3.fr
www.corridafrance.fr
www.corrida.tv
Que voilà du solide! Et pas commercial avec ça!
Je relève toutefois que dans le même article on peut lire: "Julien Lescarret face à ses deux 1ers Fuente Ymbro, livra bataille mais ses moyens techniques trop frustres l'empêchent d'aller au bout de ce que son esprit lui dicte."
Ceci dit, je ne suis nullement objectif, étant assez réactif, non pas à Julien, mais à la manière dont son apoderado veut absolument le monter au pinacle, A TOUT PRIX (devrait-on dire).

ludo a dit…

mais bordel, qui a toréé : baratchar ou julien lescarret ? parce que là j'ai un doute.
quant à la montera qui pleure quand elle dit que le torero peut peu elle est objective et quand elle dit qu'il a pu plus et mieux les liens sur le côté clignotent . c'est ça, j'ai bon ?
joder, xavier, tu n'exagères pas un peu doux barbu ?
tiens je change de sujet (je trolle comme l'anonyme, parce que du coup on n'en parle plus de la marine marchande dans le port boucalais ?):
le magazine de la très digne Marie-France Garraud , géopolitique, vient de sortit son dernier numéro dont la portada titre en énorme :
le poids de la chine.
eheheheheh, sacré marie-france.
un abrazo;

ludo

Xavier KLEIN a dit…

T'as toujours bon mon Ludo!
Mais si on bataille pas sur ça, on philosophe, et y'en a des qui déplorent.

el chulo a dit…

le poids de la chine ça c'est de la philo, mes doux jésus.

Anonyme a dit…

Cher Xavier: combien connais-tu de vieux guerriers de gauche, de syndicalistes blanchis sous le harnais, mais toujours attelés au timon de la lutte des classes, d'humanistes chevronnés aux batailles sociales à la "foi" intacte, qui seraient assez cons ou salauds pour se laisser abuser par ce facho courtisan de maquerelle ou son icône?

Je témoigne pour moi comme pour eux: il y a belle lurette qu'il me fait vomir, ainsi que tous ceux, responsables de l'oct ou pseudo taurinos tràs en pireneo, qui lui accordent ce crédit dont il use et abuse pour détruire l'aficion en vilipendant les aficionados qui dénoncent son double jeu: seul compte pour lui d'alimenter les multiples étals de son commerce de spectacles modernes censés pérenniser la corrida, alors que l'on va dans le mur.

Il est un des responsables de la situation, pour qui l'aficionado n'est jamais ni écouté, ni associé, mais juste bon à payer et à approuver.
Sinon: SE TAIRE !

Abrazo a ustedes, compañeros.

Pedrito