Humeurs taurines et éclectiques

vendredi 22 juillet 2011

IMMONDE ET STUPIDE

En 1975, quand Simone VEIL (et non pas WEILL) monte courageusement à la tribune de l'Assemblée Nationale pour défendre avec une immense dignité la loi qui légalise l'avortement, ce fut un déchaînement d'immondices de la part de la droite la plus conservatrice et l'extrême droite antisémite.

Comme le rappelle Jean d'Ormesson (discours du jeudi 18 mars 2010 de réception de Simone Veil à l'Académie Française) «Beaucoup d'entre nous, aujourd'hui et ici, se souviennent encore de ce spectacle où la grandeur se mêlait à la sauvagerie.».
L'Assemblée tanguait comme un navire dans la tempête, la houle mauvaise soulevant les rumeurs et les imprécations les plus ignobles.
Simone VEIL fut alors attaquée dans son identité et dans son vécu. On s'en prit, comble de l'ignominie, à son passé de déportée (à 16 ans).
C'est précisément ce jour là que j'ai compris à quels extrêmes pouvait conduire l'aveuglement, le fanatisme et l'obscurantisme, surtout en politique.

Aujourd'hui, dans un éditorial infâme, frappé au coin de la bêtise la plus crasse, inauguré par un contre-sens pitoyable («obsolescence» au lieu de «sénescence») André VIARD, celui qui depuis bien longtemps ne me fait plus sourire par ses avanies, se permet avec fatuité d'attaquer MADAME Simone VEIL, plusieurs fois ministre, députée puis Présidente du Parlement Européen, membre du Conseil Constitutionnel, académicienne, humaniste et autorité morale.

Dans un courrier du 30 juin 2011, Madame Simone VEIL écrivait:
«Monsieur,
J'ai bien reçu votre lettre me demandant de bien vouloir signer le manifeste de la Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas qui souhaite interdire l'accès des corridas aux enfants de moins de seize ans.
N'ayant jamais apprécié les corridas du fait de la violence et de la cruauté qui en émanent, c'est volontiers que je signe votre pétition.
Je vous prie d'agréer Monsieur, l'expression de ma considération distinguée
Simone Veil»

On notera que Madame VEIL n'appelle nullement à l'interdiction des corridas.

Il va sans dire que je ne partage nullement cette opinion.
Pour autant, Madame VEIL, à moins que nous ne soyons subitement entrés en totalitarisme a non seulement le droit imprescriptible de l'exprimer, mais également celui tout aussi imprescriptible d'être respectée dans sa pensée comme dans sa parole.
Mettre sur un même plan le statut des enfants avortés et le sort des toros relève de la même perversion et de la même insanité morales que l'argument de ces bestialistes qui font le parallèle, entre l'élevage des poulets en batterie et les camps de concentration.

C'est tout simplement abject!!!

C'est également une atteinte intolérable à l'honneur et à la conscience morale de l'immense majorité des aficionados qui ne sauraient en rien cautionner des discours aussi indignes et extrémistes tenus par un individu qui prétend les représenter. Des discours qui ne peuvent que nous coller une réputation de réactionnaires d'extrême-droite que la plupart d'entre nous ne saurait assumer.

Combien de temps encore les caciques de l'O.N.C.T. accepteront-ils par veulerie, passivité ou commodité de cautionner des écarts aussi préjudiciables?

Je ne connais pas Madame VEIL et je ne partage pas ses idées, mais si j'en avais la possibilité, je lui témoignerais mon indignation et ma solidarité devant l'inqualifiable outrage qu'elle subit injustement.

La défense de la tauromachie ne justifiera JAMAIS qu'on use d'arguments indignes et qu'on salisse la réputation d'une femme éminemment honorable.
Xavier KLEIN

15 commentaires:

ludo a dit…

tu as , Don Xavier, encore une fois le mérite de réagir avec à propos à ces dernières "pensées" de ce que je crois être définitivement le personnage le plus intrigant et le plus poisseux, en passant parfois par le plus ridicule, de l'image que la tauromachie pense pouvoir s'offrir à travers la vitrine de l'OCT.Que certains plus engagés auprès de lui, plus enclins à vouloir consensualiser la lutte contre les zantis, plus jeunes et moins roués à l'affairisme de la mafia taurine, plus prêts de leurs intérêts les plus primordiaux parce que relevant de la littérature ou de la philosophie-ces grands alibis-, ne se rétractent pas publiquement auprès de lui ou de toute autre instance "officielle" pour condamner ces propos est proprement hallucinant. il est plaisant de voir que le lendemain matin sur france culture certains chantaient geste à propos de l'éthique et la grandeur du combat en sachant(mais peut-être pas , lisent'ils encore les pochtronnades du pharesquement petit ? ) que les propos d'égouttiers d'André Viard nauséabondaient le net taurin.
allons, croyons que que certains vont peut-être, débloquer leurs consciences et frotter, enfin, leur morale à ces oriflammes dont ils se parent et qu'ils avancent dès quon a franchi le rubicon de la culture bien pensante où tout leur sera demandé sur leur "passion" jusqu'à s'en justifier à l'absurde lavé à la beauté et à la métaphysique mais où on les laissera tranquille,par snobisme et par dédain ou par ignorance, quant aux choix des mots et des réflexions aberrantes qu'un des "leurs" impriment sur nos fronts d'aficionados.du moins aux dépens de certains. je ne doute pas que bon nombre trouvent cela "normal" , "bien vu ", "logique" et "pas faux".
en fait Viard , si Picasso avait été anti-corrida , l'accuserait d'avoir dessiner un pigeon pour l'offrir en colombe de la paix aux sbires du père Staline , glissant au passage le nombre de morts dans les goulags, mine de rien, comme ça, et clac le beignet ? et beaucoup d'apprècier le sophisme.
Pauvre type...finalement, voilà ce que j'en pense.

abrazo et à dimanche.

ludo

Yannick a dit…

Cher Xavier,

C'est des deux mains, et plutôt deux fois qu'une, que je signe ton texte auquel il n'y a strictement rien à ajouter. J'étais disposé à sortir de ma longue léthargie pour en écrire un dans les mêmes lignes sur Camposyruedos, alors que je suis généralement peu disposé à m'étendre sur les ignominies dont M. Viard a pris la fâcheuse habitude de nous abreuver ad nauseam, mais c'est désormais inutile.

Infâme. Aucun autre qualificatif ne me vient à l'esprit.

Il ne t'aura pas échappé, j'imagine, au-delà du parallèle stupide et honteux établi entre IVG et mise à mort des toros et de la prétendue sénilité de Mme Weil, que cet abominable plumitif se permet en outre une parabole absolument immonde avec le "scalp" de l'ancienne ministre. Le scalp ! s'agissant d'une rescapée des camps de la mort ! On me pardonnera de ne pas vouloir croire au caractère fortuit de ce qualificatif.

Yannick OLIVIER

Anonyme a dit…

Il l'appelle "Weil" pour bien marquer le fait que Madame Veil est Juive. Je pensais qu'il ne pouvait descendre plus bas et bien ce type est plein de ressources : il est parvenu aux catacombes de la "pensée".
Un jour, dans le métro il y avait un catho intégriste qui collait des autocollants anti IVG partout en hurlant "la Juive Veil". Je me rappelle lui avoir frictionné les côtes d'importance…
Alain Lagorce

pedrito a dit…

Il en est toujoirs ainsi: les fachos sont tellement cons qu'ils ne peuvent imaginer qu'entre la pitié et la haine qu'ils inspîrent
il n'y a plus aucune place, pour la plus infime tolérance.
L'humanisme a ses limites: une pourriture ne peut-être désinfectable.
La preuve par VIARD

Anonyme a dit…

Xavier ,

MERCI !

peio,citoyen aficionado plus qu'indigné.

Bernard a dit…

Il l'appelle "Weil"!?... Mais c'est tout simplement parce qu'il la confond avec cette autre Simone, Weil la philosophe, celle qui écrivit: "Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin"...

Tout d'un coup, ça me rappelle Gainsbourg, celui "d'aller casser la gueule aux dealers"... Oui, ce petit mec n'a qu'un mental de dealer!

La "fierté" des Aguirre déjà nous lave de tout cela...

A demain aux corrales - Bernard ("Largo campo", parce que je pense à notre Chulo - heureusement si loin de cette m...)

Christine rosas a dit…

Bravo pour votre article . Nous ne pouvons laisser passer de telles indignités. Il en va de notre dignité d'aficionados.

Anonyme a dit…

aficionados,dormez en paix;Simone veille.

Le hautbois mélancolique

FiX a dit…

Cher Président,
Je souscris à ta réaction sur le fond et la forme.
Que cela ne se reproduise plus!

Marc Delon a dit…

Quoique, cela aurait pu être pire : Viard oublie de s'indigner de la masturbation et des rapports protégés. Ben oui, chaque fois qu'un éjaculat se répand sans but reproducteur avéré ce sont 400 millions de spermatozoïdes en encierro gaspillado. On peut en faire de savants calculs à partir de là !
Au fait, "réac de droite" c'est ça que je dois être, moi, puisque je trouve souvent les positions de gauche relevant d'un aveuglement idéologique ou d'une hypocrisie dédouanant d'avoir à régler les problèmes ou bien encore entachées d'un a priori de bienveillance qui pouvait être de mise avec la gentille violence respectueuse de la société des années... 50, mais plus maintenant.
Pour autant, Viard n'est pas mon maître à penser et il se trouve plein de gens de gauche, quand ils arrivent à faire un travail de tolérance et d'ouverture d'esprit (ça leur est vachement plus dur, que pour les "droitiers" contrairement à ce qu'on veut nous faire croire...)qui m'aiment quand même !
Alors sur le fond, oui, Viard est dégueulasse car entreprendre de discréditer quelqu'un parce qu'il pense différemment est dégueulasse. C'est exactement ce que je ressentais et que j'ai tenté de vous expliquer quand vous me traitiez de raciste.
Eh oui, ça me restera en travers de la gorge un moment. Bises quand même au peuple rosissant, seul détenteur de la vérité universelle, ultime et indiscutable.

Anonyme a dit…

Tous ces commentaires remplis de haine ou de mépris à l'égard d'A.V qui a sans doute commis une maladresse dans sa comparaison entre IVG et mort des toros, maladresse qu'il a certainement regrettée aussitôt le texte lancé, m'incitent à voler à son secours car les éléments ne manquent pas pour dire combien , par exemple madame Veil se serait honorée à l'époque où elle était ministre de VGE en se désolidarisant d'un crime légal commis par son maître. En effet elle aurait dû si elle avait eu un peu d'honneur démissionner quand VGE fit exécuter un probable innocent( Christian Ranucci) Mais la soupe était bonne et sa conscience l'a moins démangée ce jour là que ne l'a fait le sort réservé aux toros dans une arène,devant un public de moins de 16 ans...Oh les pauvres petits.
En outre , pourquoi, Xavier Klein vous acharner avec une telle violence sur A.V et sur P. Vidal ? Une fois de plus les querelles intestines et les propos de bas étage ne font que renforcer le camp de nos VRAIS ENNEMIS, ceux des sectes animalistes qu'une partie du milieu taurin, étrangement , nie ou sous estime.
Que je sache sa qualité de journaliste est reconnue, et je vous ai vu en sa compagnie d'autres fois, au club taurin de Pau où il avait insisté pour présenter et soutenir les cartels d'Orthez. Jamais je n'ai lu sous sa plume à propos des corridas d'Orthez de propos qui soient excessifs, mais comment parler de triomphe quand on remplit à moitié une arène et que le résultat taurin est mitigé. Un journaliste dit ce qu'il a vu , il n'a pas à être le thuriféraire de quiconque.
Viard et Vidal ne méritent pas à vos yeux autre chose que cette indignité? eh bien! permettez à d'autres de trouver qu'ils méritent meilleur traitement, à un moment où le premier est lâchement attaqué de nuit, chez lui par une bande d'incendiaires, et où l'autre monte avec un club taurin une corrida qui aura besoin de soutien contre les probables mêmes "zantis".
Qu'opposer à cela qui ne soit querelle partisane ou chamailleries d'ego mal dimensionné?Il est peut être criminel de ne pas en prendre conscience.
JFN

Xavier KLEIN a dit…

Cher Monsieur JFN,
1°) Vous n'avez sans doute pas bien lu Monsieur VIARD qui a commis non pas 1 mais 2 articles sur Madame VEIL (http://www.terrestaurines.com/forum/actus/01-07-11/21-07-111.php et http://www.terrestaurines.com/forum/actus/01-07-11/23-07-112.php). Il ne s'agit donc nullement d'une "maladresse", mais bien d'une pensée de fond, qu'il a moult fois développée.
2°) Madame VEIL n'est pas précisemment de mon goût politique et a souvent défendu des positions que je critique. Pour autant elle a droit au respect de sa personne et de ses opinions, de même qu'à celui qu'on ne déforme pas son nom.
3°) Il faut remettre les choses -et notamment l'affaire Ranucci- dans leur contexte, celui d'un époque où l'abolition de la peine de mort ne passait nullement dans l'opinion.
4°) Je méprise effectivement M. VIARD, mais je ne le hais pas.
5°) Il ne s'agit nullement de querelles intestines taurines, encore moins de querelle d'egos, interprétations sommaires et bien commodes, mais de la résistance d'une éthique aux saloperies accumulées par le mundillo et notamment ses deux VRP que vous citez.
6°) Si vous voyez en Pierre VIDAL un journaliste taurin reconnu, vous appartenez à une espèce rare.
7°) Les insanités qu'il a répandu sur le blog d'Alexandre VESSIERES et sur corridasi vous sont sans doute passées inaperçues, mais sont bien réelles (l'écran a été capturé) et elles ont été EFFACEES suite à l'intervention de Pyrénées Presse, chez qui il demeure encore pigiste.
8°) Attendez les conclusions de l'enquête sur l'incendie avant de vous prononcer, vous risquez peut-être d'être surpris...
9°) Vous ne pouvez m'empêcher de penser que les principaux fossoyeurs de la tauromachie sont ceux qui prétendent la défendre et qui en fait en profitent.
10°) Je n'ai jamais prétendu qu'Orthez 2011 était un triomphe, au contraire (cf article), et j'admet complètement toute critique.
11°) Libre à vous de continuer à croire au Père Noël et aux hommes providentiels...
Cordialement.

Anonyme a dit…

Je prends acte de votre réponse. ne suis pas naïf au point de croire aux hommes providentiels, continue de penser qu'écrire Weil avec le double W de la grande philosophe chrétienne(!) n'était pas intentionnel ni la conséquence inconscientente(ahh le freudisme de comptoir..) d'une pensée antisémite,je ne connais pas la qualité de monsieur Vessières mais que je sache il n'est pas journaliste quand P Vidal lui , l'est . je n'ai pas parlé de journalisme taurin.
Ceci étant dit, remuer la merde la fait toujours puer davantage.
Cordialement.
JFN

Xavier KLEIN a dit…

Vous voyez cher JFN comment on peut se fourvoyer. Vous comprenez mon allusion à "WEILL" comme un soupçon d'antisémitisme, alors que je n'y voyais qu'un déficit de culture chez quelqu'un qui la revendique: aucun freudisme de comptoir.
Ceci dit, après 17 ans de divan et plusieurs formations approfondies dans la matière, mon freudisme (ou plutôt lacanisme) est un peu plus élaboré.
Quant à Monsieur David BESSIERES (je me suis moi aussi gouré dans son nom, qu'il m'en excuse), il n'est peut être pas journaliste (tout en étant universitaire tout de même) mais il est taurinement compétent. Comme l'étaient et le sont la plupart des grands critiques français de Tio Pepé à Zocato en passant par Roger Dumont, Claude Pelletier, Miguel Darrieumerlou, etc.). Si vous me permettez, vous manquez de culture taurine à ce niveau.
Quand à votre problématique scatologique, le bon sens dicte qu'à se désintéresser de l'état de la fosse septique, on prend le risque de son débordement et d'être envahi par les miasmes.

Anonyme a dit…

Mr Klein,
Etant profondément anti corrida etn'ayant pas spécialement de sympathie pour vous ni pour votre blog et bien que nous ne serons jamais daccords je tiens a vous témoigner ma reconnaissance dans votre prise de position pour défendre Madame Simone Veil face aux accusations sordides d'André Viard!